FamillesMamans

Repas Enfants : Pourquoi ils refusent de manger ?

3 Mins read

Nourrir un enfant peut parfois être très compliqué, car les enfants difficiles et d’autres qui ont du mal à gérer leurs émotions rendent la vie de leurs parents compliquée pendant les repas. La majorité des parents passent par cette situation désagréable à vivre, et cherchent des solutions pour y remédier. Raison pour laquelle vous devez absolument lire cet article qui va vous permettre de sortir de cette situation.

Pourquoi les forcer serait-il contre-productif ?

Selon une étude, les enfants qui refusent certains aliments peuvent à la longue devenir encore plus difficiles si vous les forcez à les manger. Ils auront l’impression d’avoir en face d’eux des médicaments, au lieu de la nourriture. Pour mettre fin à tout cela, les chercheurs soucieux de voir la situation s’estomper vous dévoilent quelques façons de diversifier l’alimentation de vos enfants. La majorité des enfants refusent à un moment donné de manger un aliment. Ce comportement peut être normal, il se complique quand cela se produit de façon répétitive.

Les enfants qui éprouvent des difficultés à manger certains aliments posent souvent problème à leurs parents, dans le sens où les nourrir devient très compliqué et pénible. Une étude parue dans le journal Pediatrics atteste quelles forcer à terminer leurs assiettes pourrait être contre-productif.

Pourquoi les enfants deviennent-ils difficiles pendant les repas ?

Les chercheurs ont choisi 317 duos mères-enfants aux États-Unis dans le but d’avoir une réponse certaine à cette difficulté à laquelle les parents font face. Les mamans ont été invitées à répondre à des questionnaires sur le refus de manger de leurs enfants, à l’âge de 4, 5, 8 et 9 ans. D’après l’analyse des résultats, plus les parents insistent pour que l’enfant finisse son assiette, plus cet enfant devient difficile au moment des repas. « Manger est l’un des rares moments où les enfants peuvent avoir le contrôle », explique le Dr Megan Pesch, pédiatre au Michigan Médicine C.S. Mott Children’s Hospital, l’un des chercheurs de l’étude.

Sur les 317 enfants étudiés, 15 % font partir du groupe des « mangeurs les plus difficiles ». Ces enfants refusent les légumes et sont toujours très nerveux lorsqu’ils découvrent de nouveaux aliments. Pour le professeur de psychiatrie Nancy Zucker, il est possible que ces enfants aient de nombreux mauvais souvenirs en rapport avec la nourriture. La recherche a montré aussi que des mangeurs les plus difficiles sont les enfants qui ont des difficultés à gérer leurs émotions. Pour Le Dr Megan Pesch « Certains enfants sont plus prudents, un peu plus anxieux. Je ne pense pas que les parents doivent se blâmer pour cela. Certains enfants seront juste plus difficiles ».

Comment se comporter en face d’un enfant mangeur difficile ?

Les experts dans le domaine ont donné une réponse claire, pour le Dr Pesch, « Ne forcez pas les enfants à finir leur assiette. Ne les faites pas s’asseoir à la table à manger jusqu’à ce qu’ils aient mangé une certaine quantité de nourriture.. Mais cela pourrait avoir un effet négatif et créer une association encore plus négative avec cette nourriture ». De plus, les parents ne doivent pas se sentir coupables, cela peut arriver à tous les enfants. Le plus important est de savoir comment sortir de là et de tout faire pour aider votre enfant à traverser cette situation.

Les chercheurs ayant constaté que la situation ne s’est pas améliorée pendant les cinq ans que l’étude a duré, ils ont proposé alors aux parents d’agir avant l’âge de 4 ans. Selon eux, vous devez varier l’alimentation de votre enfant, quand celui-ci a environ 6 mois, l’âge pour lequel il commence à manger de la nourriture solide. Commencez à lui proposer de nombreux aliments différents et de plusieurs variétés. Vous devez persister dans cette démarche, et proposez toujours autant de fois un aliment refusé au départ.

Conclusion

Les auteurs de l’étude vous rassurent et soulignent que vous ne devez pas vous sentir coupables. Et le Dr Megan Pesch explique qu’elle-même a parfois du mal à savoir comment réagir. La meilleure solution est de commencer à varier l’alimentation de votre enfant dès qu’il commence à manger des aliments solides. L’âge idéal à cette situation est à partir de ses 6 mois et à cet âge, votre enfant doit déjà commencer à gouter toutes les saveurs.

Related posts
ÉvasionFamillesUncategorized

Comment Réussir Ses activités Sportives D’extérieur ?

3 Mins read
Vous aimez les activités d’extérieur ? Cette question peut paraître banale, mais la plupart des personnes préfèrent bien se détendre bien loin de…
FamillesSanté & Bien-Être

Médicaments pour enfants : Conseils Pour Les Aider A Apprécier

3 Mins read
Chaque parent est appelé à vivre cette situation difficile qui est celle de voir son bébé malade et incapable de lui indiquer…
FamillesLIFESTYLEMamans

Congé De Maternité : 5 Astuces Pour Se Déconnecter (vraiment) du travail.

3 Mins read
Elles sont nombreuses ces femmes qui bien qu’en congé de maternité sont toujours entrain de travailler sur des projets et des sujets…
Power your team with InHype

Add some text to explain benefits of subscripton on your services.

Laisser un commentaire