Close

Santé Mentale: Comment choisir Un Bon Psychiatre?

Sarah Fournier
Santé Mentale: Comment choisir Un Bon Psychiatre?

Quiconque cherche un soutien psychothérapeutique est confronté à une jungle presque impossible à gérer : outre une multitude de directions et de méthodes psychothérapeutiques, il existe également différents groupes professionnels tels que les psychiatres, les psychologues, les praticiens des médecines douces ainsi que divers autres « thérapeutes » possédant des qualifications plus ou moins significatives et dignes de confiance.

Vers qui doit-on se tourner lorsqu’on cherche une aide optimale pour « son » problème ?

S’il s’agit avant tout de travailler sur soi-même et sur son développement personnel, il peut être utile dans certains cas de participer simplement à un séminaire ou à un atelier de sensibilisation à un sujet qui vous intéresse. Ou bien, contactez un thérapeute qui se moque de vous en vous envoyant une brochure. Au cours des dernières années, Internet a également gagné en importance pour la recherche de thérapeutes. Cependant, il se peut que vous ne souhaitiez pas vous lancer dans la recherche d’une « aiguille dans une botte de foin », mais que vous vouliez arriver à la « bonne adresse » le plus rapidement et le plus directement possible, surtout dans les phases difficiles de la vie, dans les crises personnelles ou dans les domaines problématiques concrets de la vie quotidienne.

Un psy est un médecin spécialisé dans la santé mentale et la maladie mentale. Trouver le bon psy prend du temps et de la patience, mais il est essentiel de trouver le bon psy pour vous. Les psychiatres peuvent travailler à la fois en thérapie mentale et en médecine (pharmacothérapie).     Demandez à votre médecin traitant de vous recommander un psy

Votre médecin habituel aura une bonne connaissance pratique des spécialistes de la santé mentale.

  • Vérifiez si votre assurance couvre les services du psy

Si vous avez une assurance maladie privée, vérifiez auprès de votre assureur si vous êtes couvert pour les soins psychiatriques. Vous pouvez le faire soit en lisant le document qui vous a été envoyé, soit en l’envoyant par courrier électronique, soit en téléphonant à la société pour vérifier si cette couverture s’applique.

Les agents d’assurance privée peuvent avoir une « liste approuvée » des médecins couverts par votre assurance. Vérifiez cette liste lorsque vous les contactez. Vérifiez également toutes les conditions imposées ; il peut s’agir d’autorisations, d’avantages de réseau, de contributions aux soins si nécessaire et de contributions aux médicaments de longue durée qui ne sont peut-être pas couverts.

  • Une fois que vous avez dressé une liste de psys potentiels, vérifiez-les

La plupart se spécialisent dans un certain domaine de la santé mentale ou dans une ou plusieurs tranches d’âge. Cela peut impliquer de contacter leur bureau pour vérifier les informations, confirmer qu’ils acceptent votre assurance et qu’elle vous couvre entièrement, et même s’assurer qu’ils sont spécialisés dans votre trouble.

  • Parlez à votre famille et à vos amis

Ne soyez pas gêné ou effrayé de parler aux autres de vos problèmes de santé, mais ne soyez pas trop ouvert si vous pensez que c’est aussi le mieux.

Enfin, consultez le psy pour une discussion et une consultation afin de considérer vos meilleurs intérêts et la correspondance entre vous et le clinicien.

  • Un bon psy est capable d’établir une relation empathique avec ses patients au fil du temps

Il doit être engagé pour que la personne qui cherche de l’aide puisse trouver son chemin du plus profond de son âme. La personnalité du médecin est plus importante pour le succès du traitement que sa méthode. Il faut éviter les psys qui abordent leur travail de manière distante et technocratique et ne se montrent pas. Cela conduit à ce malentendu : nous, médecins, savons tout et le malade ne sait rien.

Conseils

  • Soyez aussi confiant que possible lorsque vous choisissez un psy.
  • Vérifiez toujours les références et les recommandations personnelles et examinez soigneusement toutes les possibilités. C’est une période difficile à traverser, mais c’est aussi le début d’une amélioration en consultant un spécialiste.
  • Faites appel à votre médecin de famille et à d’autres cliniciens locaux ; ils sont là pour vous aider dans vos recherches.

L’objectif du psy doit être d’aider le patient à trouver ce dont il a besoin dans la vie : Connectivité, sécurité, amitié, chaleur, sécurité, chaleur et humour. Un psy qui ne tient pas compte de cet objectif de manière précise n’est pas le bon.

Laisser un commentaire

0 Comments
scroll to top